Kimya sur les rails de l’industrie ferroviaire

Un équipementier ferroviaire majeur

Les défis lancés à Kimya

 

Un équipementier ferroviaire majeur a contacté les équipes Kimya afin de fabriquer une pièce plastique. Datant de 1982, sa vocation est d’être assemblée dans un dispositif d’ouverture de porte :

    1. Leur problématique était de partir uniquement d’un plan papier et du fichier 3D d’une pièce de train à l’origine en PVC pour la reproduire sans aucun modèle à disposition encore existant.
    2. La seconde problématique était d’innover en créant un matériau 3D certifié feux/fumée (norme EN45545) pour recréer cette pièce.

 

Pièce plastique PEKK SC

 

Les réponses apportées par Kimya

 

 

Les équipes Kimya ont développé un matériau PEKK SC répondant à la certification feux/fumée. De plus, ils ont développé ensuite un premier prototype pour que l’équipementier vérifie son adéquation avec l’usage attendu. Yannick Castel, Senior Business Developer Manager au sein de Kimya, revient sur ce projet original :

 

«  Cet équipementier ferroviaire majeur dans ce domaine nous a lancé un défi. Cela a été l’occasion pour nous de répondre à leur besoin en leur proposant notre matériau haute performance PEKK. Dans sa version semi cristalline PEKK SC, notre filament a ainsi été l’objet d’un cas d’usage concret. Le succès de ce matériau innovant augure de belles perspectives, notamment dans le domaine ferroviaire.

Lors d’une production en petite série, l’impression 3D offre beaucoup de souplesse et de réactivité ! Concevoir un moule traditionnel impliquerait un temps de développement plus long et un coût à rentabiliser en créant des milliers de pièces… Dans ce cas précis, une fois les pièces imprimées au sein de Kimya Factory, elles ont été livrées après avoir effectué les contrôles dimensionnels d’usage. L’objectif de notre contrôle qualité interne était de garantir que le capot correspondait parfaitement aux exigences du cahier des charges. Nous avions même effectué des tests d’usage en nous munissant des pièces que les capots imprimés avaient pour but de protéger. »

 

Pièce plastique PEKK SC

 

Zoom sur les expertises du Kimya Factory mobilisées sur ce projet

 

Ce « K-client » est un exemple concret de ce que Kimya Factory est capable de proposer grâce à son équipe d’experts en fabrication additive et tous les équipements et les machines de test dont elle dispose ! Après avoir analysé le cahier des charges de ce projet, les experts du Kimya Lab ont formulé un nouveau matériau adapté aux contraintes de certification feux/fumées. Les équipes Kimya Factory ont tout de suite pu tester en conditions réelles en partant d’une application concrète afin de réaliser un prototype correspondant aux attentes du client. Une fois la conformité des pièces validées par l’équipementier, Kimya Factory a pu alors procéder à sa fabrication et les livrer à son client pour qu’il en fasse usage immédiatement.

 

Ce sont nos clients qui en parlent le mieux…

 

F., Purchasing Manager Services a travaillé avec les équipes Kimya sur ce projet :

 

« Nous avions déjà une première expérience dans la fabrication additive métallique mais pas plastique. De plus, nous avions en plus une contrainte normative, liée à la certification Feu-Fumée (EN 45545). Les équipes Kimya ont su répondre à notre problématique. Ils ont bien compris notre besoin aussi bien sur le plan technique qu’au niveau de la qualité.

L’équipe a su nous répondre efficacement en nous proposant un matériau 3D adapté à nos certifications. Ils ont ensuite fabriqué directement la pièce que nous cherchions à remplacer. Nous avons comparé plusieurs technologies afin de fabriquer ces pièces en petite quantité. En l’occurrence, la fabrication additive s’est avérée la plus judicieuse et adéquate, tant d’un point de vue économique que technique ou encore en termes de délai. Des essais de montage par Kimya et la soumission d’un dossier Qualité (FAI) ont permis de se conformer à tout le process qualité pour accepter ces pièces en fabrication additive. Assemblées dans un ensemble,  ont été livrées ensuite au client exploitant…

Seule l’impression 3D était ici en mesure de répondre aussi efficacement à nos attentes ! »

 

En savoir plus sur l’intérêt de l’impression 3D dans le secteur ferroviaire