Un plan dédié à l’Économie Circulaire pour Paris

économie circulaire

Le 3 juillet dernier, Anne Hidalgo présentait son « Plan économie circulaire 2017-2020 » au Conseil de Paris. Son objectif est de faire de la capitale, une ville plus responsable, solidaire et durable.

 

économie circulaire à Paris : explications en images

 

Un Plan Économie Circulaire sur 3 ans

Porté par les adjoints à la Mairie de Paris, Antoinette Guhl et Mao Peninou, ce plan s’organise autour de 15 mesures. Ces mesures se regroupe en 5 thématiques principales :

  1. La première concerne l’aménagement et la construction : comment transformer les pratiques pour qu’elles contribuent à de nouveaux cycles d’économie circulaire?
  2. La seconde porte sur la durée de vie et l’usage que nous faisons de ce que nous consommons. Les objectifs sont nombreux :
    • Réemploi
    • Réutilisation
    • Réparation afin d’allonger la durée de vie des objets
    • Bonne prise en charge pour revalorisation lorsque les objets deviennent inutilisables.
  3. Ensuite, le plan adresse les moyens que la ville de Paris peut mettre en place pour soutenir les acteurs du territoire du Grand Paris qui vont être les moteurs de cette transformation.
  4. La quatrième thématique aborde la manière de consommer de la municipalité elle même. En transformant sa manière de passer des commandes et d’user de ses ressources, la municipalité joue un rôle exemplaire et fait bouger les mentalités.
  5. Le dernier thème est celui d’une transformation du mode de consommation des parisiens afin de le rendre plus durable (supermarchés coopératifs, développement de l’achat de produits en vrac).

Donner une seconde vie aux objets

« L’idée est d’inciter les Parisiens à ne plus jeter, à réparer ou donner une seconde vie aux objets, et les commerçants à recycler et fabriquer à Paris, pour transformer les déchets en ressources », explique Antoinette Guhl, adjointe à la Maire en charge de l’économie sociale et solidaire, de l’innovation sociale et de l’économie circulaire.

 

économie circulaire : schéma de la collecte de déchets d'impression OWA

 

C’est une très bonne nouvelle qui on l’espère aura un écho sur l’ensemble du territoire. C’est en tout cas une initiative que nous soutenons à fond. L’Économie Circulaire chez Armor passe notamment par notre programme de collecte des déchets d’impression 3D. Ce service vous permet de recycler vos chutes de filaments OWA 3D, vos bobines et vos pièces imprimées en 3D à partir de nos filaments dont vous n’auriez plus l’utilité. L’ensemble des matières plastiques collectées est réintroduit dans le cycle de valorisation des matières et à nouveau réutilisé, réduisant par voie de conséquence l’empreinte environnementale de notre production et de votre consommation.

 

Une approche intégrante

Antoinette Guhl explique :

« La Ville de Paris s’impose comme pionnière dans ce domaine, en soutenant des acteurs et des startups innovantes, et favorise à chaque fois qu’elle le peut, notamment au sein de ses propres services comme c’est le cas avec l’atelier Bédier (13e), la construction à partir de matériaux récupérés »

Nous soutenons cette approche pour laquelle milite Atoinette Guhl parce que c’est une approche intégrante. Il ne s’agit pas d’une initiative désincarnée imposée par l’Etat ou la municipalité de Paris. C’est une proposition fine qui répond aussi bien que cela peut se faire à la question « qui doit se saisir de ces enjeux ? ». La première réponse est « la ville », par opposition à un Etat distant. Ce rapprochement des cercles de décision des problématiques locales est une bonne chose, mais la délégation et la subsidiarité vont plus loin. Que ce soit dans ce plan tri-annuel ou dans le précédent Livre Blanc sur l’Economie Circulaire du Grand Paris, il est explicite que la ville de Paris ne se veut pas architecte d’un projet pyramidale mais catalyseur de l’action conjointe de tous les membres d’un écosystème.

 

Avec ce nouveau plan, la ville de Paris devrait s’associer à de nombreux acteurs publics et privés pour englober une feuille de route variée : de la trajectoire zéro déchet à la lutte contre le gaspillage alimentaire sans oublier le développement de l’agriculture urbaine. Paris devient par ce biais la première ville de France à se doter d’un « Plan Economie circulaire », une initiative qui devrait rapidement être suivie par d’autres métropoles.