miniFactory et Kimya : un partenariat pour accélérer l’adoption de la fabrication additive chez les industriels

En 2018, KIMYA signe un partenariat avec le fabricant finlandais miniFactory, spécialisé dans le développement de machines hautes températures pour l’industrie. Depuis, de nombreux filaments Kimya ont été testés et validés sur l’imprimante miniFactory Ultra, permettant ainsi aux utilisateurs de tirer pleinement profit de la fabrication additive.

Un partenariat pour lever les freins de la fabrication additive

Il existe deux types d’imprimantes 3D sur le marché : les systèmes ouverts et ceux dits fermés. Ces derniers ne sont compatibles qu’avec les matériaux développés par le fabricant de l’imprimante 3D en question, ce qui réduit considérablement le choix de matières. A l’inverse, les plateformes de fabrication ouvertes offrent davantage de possibilités grâce à une disponibilité de matériaux beaucoup plus large. C’est le cas des imprimantes 3D miniFactory Ultra. Pour l’entreprise finlandaise, il était capital de se rapprocher d’un fabricant de matériaux pour déverrouiller les possibilités de la fabrication additive. 

A l’époque, la fabrication additive haute température était peu utilisée, relativement nouvelle. Les acteurs de cette niche étaient donc facilement identifiables. Rapidement, miniFactory s’est rapproché de KIMYA de par sa capacité à proposer des filaments sur-mesure pour les industriels. Olli Pihlajamäki, COO de l’entreprise, explique :

“KIMYA partage notre vision de l’impression 3D haute température : nous souhaitons être au service de la production de pièces finies pour l’industrie et offrir une solution complète. On ne peut le faire qu’en tissant des liens solides avec les acteurs de l’écosystème de la fabrication additive. Notre partenariat avec KIMYA est capital car il nous permet d’offrir une réelle valeur ajoutée à l’utilisateur final.”

Les équipes de miniFactory et de Kimya testent et valident les matériaux Kimya sur la machine Ultra

Des matériaux éprouvés sur les machines de miniFactory

Aujourd’hui, 5 filaments ont été testés et validés sur la miniFactory Ultra : le Kimya PEI-1010, le Kimya PEI-9085, le Kimya PPSU-S, le Kimya PEKK-A et le Kimya PC-S. Concrètement, la Kimya Factory est équipée de 3 machines pour exécuter ces tests tandis qu’en Finlande, miniFactory fait ses propres essais. Ces étapes permettent d’obtenir le meilleur des matériaux et de définir des profils d’impression optimisés. L’utilisateur peut ainsi concevoir une pièce aux propriétés mécaniques élevées, avec une qualité optimale, le tout plus rapidement. Il n’a en effet pas besoin de multiplier les itérations, les profils ayant déjà été définis et validés par le fabricant de matériaux et le fabricant de la machine. 

Olli Pihlajamäki poursuit : “Il existe de nombreuses imprimantes 3D sur le marché et de l’extérieur, elles se ressemblent toutes. Mais elles ont toutes leurs spécificités, et il est important de comprendre qu’un profil d’impression ne correspond pas parfaitement à toutes les machines. Cette étape de validation du matériau sur l’imprimante est primordiale car elle offre tout le potentiel de la matière. KIMYA développe des nouveaux matériaux chaque année et nous voulons les proposer à nos clients le plus rapidement possible. Notre partenariat nous donne cette possibilité.” 

La Kimya Factory est équipée d’imprimantes 3D miniFactory Ultra

Pierre-Antoine Pluvinage, KIMYA Business Director, ajoute : “La plupart des industriels veulent utiliser la fabrication additive pour gagner en productivité. Il leur faut un procédé rapide et facilement déployable. En travaillant main dans la main avec un fabricant de machines hautes températures, nous leur offrons une réponse à leurs exigences. Avec miniFactory, nous créons de la valeur : l’industriel sait qu’il peut utiliser nos matières sur les machines Ultra et qu’il obtiendra des pièces de qualité.”

Ce partenariat n’en est qu’à ses débuts et il reste encore de nombreux développements à mener. Cette collaboration s’inscrit sur le long terme et permettra sans aucun doute de lever des barrières sur le marché de la fabrication additive. Les équipes travaillent tous les jours sur les matériaux KIMYA pour proposer les meilleures propriétés et caractéristiques aux industriels qui produisent des pièces finies.