Le projet FIL’REC sélectionné par l’ADEME pour recevoir une subvention

Le projet FIL'REC

Le projet FIL’REC de Armor a été l’un des 26 projets retenus par l’ADEME dans le cadre du dispositif ORPLAST. FIL’REC représente l’ensemble de nos filaments pour impression 3D qui intègrent déjà des matières recyclées comme le PS OWA ou qui en intégreront dans un futur proche comme le PLA-HI OWA.

 

Qu’est-ce que l’ADEME et le dispositif ORPLAST ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’ADEME a créé le dispositif ORPLAST (Objectif Recyclage PLASTiques). Ensuite, celui-ci a pour but de soutenir financièrement l’intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes ou les industriels qui effectuent la transformation de matière première en produits. De plus, il s’agit également d’adapter les systèmes productifs à l’intégration des MPR (Matières Premières Recyclées). Enfin, l’objectif est de soutenir le recyclage par l’aval de la filière via une augmentation des volumes de MPR consommés.

 

Logo de l'ADEME : l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

 

En 2016, l’ADEME a lancé la première édition d’ORPLAST. Em mars 2018 et face au succès rencontré, l’ADEME lança un deuxième appel à projets. Armor décide de participer à cet appel avec son projet FIL’REC.

 

Armor et le projet FIL’REC

Depuis 2016, le groupe Armor a développé son offre d’impression 3D Kimya avec plusieurs gammes de filaments plastiques pour la technologie de dépôt de matière fondue, dont une qui s’appuie sur une logique d’économie circulaire. En effet, dans l’offre de produits Kimya, une gamme de filaments éco-conçus est issue du recyclage de pots de yaourt. FIL’REC a pour objectif d’intégrer de manière pérenne des matières plastiques recyclées à  dans ses filaments 3D. De plus, cette intégration se fera à hauteur de 40 à 100%. De plus, le projet FIL’REC s’étend sur une durée de 3 ans.

Sélectionné parmi les 26 projets lauréats, FIL’REC bénéficiera de la subvention de l’ADEME pour lever certains freins technologiques. Notamment les freins liés à l’utilisation de matières plastiques recyclées. Enfin, Armor espère ainsi accélérer le développement de son offre Kimya et proposer des matériaux d’impression plus durables.

Notre gamme de filaments recyclés vous intéresse ? N’hésitez pas à contacter notre équipe commerciale qui saura vous conseiller dans le choix du matériau d’impression 3D le plus adapté à vos besoins !