Nathan Litmer, nouveau Business Manager North America

nathan litmer

L’équipe KIMYA accueille un nouveau responsable du développement commercial sur le marché nord-américain ! Nathan Litmer a rejoint l’entreprise en juin 2021 et a pour objectif d’accroître la présence de notre marque aux Etats-Unis et au Canada en développant de nouveaux partenariats et des collaborations avec des clients directs. Nathan a découvert la fabrication additive depuis peu et est déjà séduit par les possibilités qu’elle offre, convaincu que c’est une technologie à intégrer dès le début dans chaque entreprise. Nous avons posé quelques questions à notre nouveau collaborateur afin d’en savoir plus sur son parcours et ses ambitions : bienvenue chez KIMYA Nathan !

Peux-tu te présenter et nous en dire plus sur ton parcours professionnel ?

Bonjour, je m’appelle Nathan Litmer, et je suis le responsable du développement commercial de KIMYA sur le marché nord-américain. L’histoire de mon parcours est assez simple. Après avoir obtenu mon diplôme à la Northern Kentucky University en 2009, j’ai accepté un poste de commercial dans une entreprise allemande de dépollution de l’air qui avait une filiale aux États-Unis. J’ai passé 12 ans dans ce secteur et dans la même entreprise, ce qui m’a permis non seulement d’affiner mes compétences, mais aussi de progresser dans la structure de direction de l’entreprise. D’un point de vue personnel, je me suis mariée à l’âge de 24 ans et j’ai maintenant la chance d’avoir deux enfants. Mon fils a 9 ans et se passionne pour le baseball, tandis que ma fille a 5 ans et s’intéresse surtout à la danse et au football. Pour moi, la possibilité d’être “présent” pendant leur enfance a toujours été un facteur important dans le choix de l’entreprise dans laquelle poursuivre ma carrière professionnelle. À 36 ans, j’étais prêt à relever un nouveau défi. Travailler dans un secteur plus traditionnel avait été une excellente expérience d’apprentissage et de croissance, mais j’étais prêt à relever un nouveau défi dans ma vie. L’arrivée chez KIMYA en juin 2021 était tout à fait logique, tant sur le plan personnel que professionnel.

ARMOR-IIMAK NORTH AMERICA
ARMOR-IIMAK NORTH AMERICA, Hebron, KY

Comment as-tu découvert la fabrication additive ?

Honnêtement, je peux dire que je n’ai pas vraiment découvert la fabrication additive, c’est elle qui m’a découvert. ARMOR USA cherchait à recruter un directeur du développement commercial pour sa division 3D, connue sous le nom de KIMYA, pour le marché nord-américain. Grâce à nos efforts de recrutement, nous avons pu nous rencontrer. Ce que j’avais dans mon précédent emploi, c’était la stabilité, un poste de direction et le confort. Si je devais changer d’emploi, il fallait que ce soit le “bon” changement, au “bon” moment et dans la “bonne” entreprise. Heureusement, l’entreprise, la vision et les objectifs de KIMYA correspondaient à ce que je souhaitais pour ma prochaine carrière. Depuis juin 2021, nous avons construit les relations commerciales nécessaires pour faire avancer cette aventure.

Quelles sont tes principales missions chez KIMYA ?

Je suis responsable du développement commercial sur le marché nord-américain, avec un accent particulier sur les États-Unis et le Canada. La fabrication additive est quelque peu saturée sur le marché américain, il est donc essentiel de définir clairement notre rôle dans cet espace. Ceci étant dit, la première priorité a été de développer les bonnes relations avec les OEM, les revendeurs et les clients directs, ce qui permettra ensuite de créer des opportunités de collaboration en mettant l’accent sur les solutions à valeur ajoutée. Ces efforts contribueront à promouvoir la marque KIMYA à l’échelle régionale et nationale. Pour parler franchement, si vous ne commercialisez pas et n’annoncez pas vos succès ensemble, vous n’avez aucune chance de réussir dans ce domaine. C’est certainement un défi, mais un défi que j’aime relever.

ARMOR-IIMAK North America soutient KIMYA dans la distribution des ses produits

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans cette technologie ?

C’est une technologie qui vous permet de donner vie à une idée ! La personnalisation complète d’une pièce imprimée est vraiment unique, et la fabrication traditionnelle a souvent du mal à y parvenir. Le principal obstacle que je vois à la généralisation de cette technologie est le manque général de connaissances sur la façon dont elle peut être utilisée en conjonction avec la fabrication traditionnelle. Ce défi offre une nouvelle opportunité d’éduquer les personnes extérieures à l’industrie sur ce qui est possible en utilisant la fabrication additive.

Comment vois-tu l’avenir de la fabrication additive ?

À mon avis, il y aura toujours une soif d’efficacité accrue et d’optimisation. Au fur et à mesure que la société s’habitue aux avantages de la fabrication additive, je pense que nous continuerons à voir une trajectoire ascendante de cette technologie. À 36 ans, c’est nouveau pour moi, mais je peux dire que le système éducatif enseigne désormais ces méthodes et ces pratiques à un âge beaucoup plus jeune, dans le cadre des programmes STEM. L’intégration de la fabrication additive dans le système éducatif continuera à faire entrer la technologie dans la vie quotidienne à mesure que nous progressons. Pour moi, c’est extrêmement excitant de faire partie de ce mouvement !