Communiqué de presse – KIMYA, industriel engagé dans la production locale, reçoit le soutien du Plan France Relance

Acteur industriel engagé dans la production locale, KIMYA (groupe ARMOR) reçoit le soutien du Plan France Relance pour renforcer son outil de production au service de la production locale. L’industriel expert de la fabrication additive étend ainsi son parc d’imprimantes 3D haute-performance sur son site des Sorinières, près de Nantes.

Renforcer son outil de production…

KIMYA reçoit le soutien du Plan France Relance pour accélérer ses investissements industriels et développer son activité. L’industriel expert de la fabrication additive étend ainsi son parc d’imprimantes 3D haute-performance sur son site des Sorinières, près de Nantes. Compatible avec les matériaux haute-performance tels que PEEK, PEI (ULTEM) et PEKK, une nouvelle imprimante miniFactory Ultra a été installée en mai 2021. Une imprimante industrielle viendra compléter l’atelier de fabrication de KIMYA d’ici fin 2022. À travers l’acquisition de ces imprimantes haute-performance, l’expert de la fabrication additive renforce son offre Kimya Factory spécialisée dans la production sur-mesure de pièces finies à valeur d’usage pour les industriels.

« Avec ces récents investissements, nous continuons de diversifier notre offre de services
pour le secteur industriel, tout en améliorant la résilience de notre outil de production dans un
contexte de marché en forte croissance. En développant notre parc d’imprimantes 3D hauteperformance,
nous offrons à nos clients industriels un accompagnement d’autant plus agile et flexible » commente Pierre-Antoine Pluvinage, Directeur Business chez KIMYA.

… au service de la production locale

Soutenu par le fonds de transformation vers l’Industrie du Futur, dans le cadre du plan France Relance, cet investissement vient illustrer l’ambition de KIMYA d’être au plus proche de ses clients et de participer à la relocalisation des projets industriels sur le territoire.

« Nous sommes convaincus que l’Industrie du Futur est synonyme de production locale. En permettant aux industriels de repenser le processus de production, la fabrication additive apparaît comme un véritable levier de l’industrie 4.0. Nous sommes ravis d’avoir pu bénéficier du soutien de l’État dans ce projet en faveur de la relocalisation de l’industrie sur le territoire national qui vient nourrir une vision chère à KIMYA » commente Pierre-Antoine Pluvinage.

Un processus de fabrication respectueux de l’environnement

En France, seule une capsule à usage unique sur 5 est recyclée1. CAPS ME souhaite encourager les consommateurs à l’utilisation de capsules de café réutilisables en simplifiant l’étape de recharge de ces dernières. Le choix de la fabrication additive pour l’impression du mécanisme de recharge s’intègre également dans une démarche environnementale.

« La reconquête de notre autonomie stratégique est une priorité économique du Gouvernement. Lancé en septembre 2020, le plan France Relance a permis d’accélérer le choc d’industrialisation que nous avions engagé depuis quatre ans. Avec 624 projets soutenus, nous augmentons la part de production fabriquée en France de manière durable et compétitive. Derrière chacun de ces projets, il y a des industriels et des salariés engagés, que je tiens à remercier » conclut Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie.

Fonds de soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie (volet « Compétitivité des entreprises » du plan France Relance) Dans le cadre du plan France Relance ayant pour objectif de relancer l’économie sur le territoire national, le Gouvernement crée pour 2020, 2021 et 2022 un fonds de soutien à l’investissement et la modernisation de l’industrie. Dans ce cadre, la Direction générale des entreprises (DGE) et Bpifrance mettent en place un appel à projets visant à soutenir des projets d’investissement industriel dans 6 secteurs stratégiques d’une part (volet national), et à forte composante territoriale d’autre part (volet territorial). www.economie.gouv.fr

Contact presse :
Olivia Franciosi (Ohwood)
06 68 26 78 14 / [email protected]