Communiqué de presse – Armor s’engage avec l’ADEME dans le recyclage des plastiques pour ses filaments 3D

filrec

Le projet FIL’REC d’Armor a été l’un des 26 projets retenus par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) dans le cadre du dispositif ORPLAST*. L’industriel nantais propose depuis quelques mois des solutions et des produits pour l’impression 3D, baptisés Kimya. Et FIL’REC concerne les filaments pour l’impression 3D Kimya qui intègrent ou intégreront des matières recyclées. Ainsi Armor bénéficie d’une subvention de l’ADEME pour lever certains freins technologiques liés à l’utilisation de matières plastiques recyclées.

Armor, lauréat de l’appel à projet de l’ADEME

“Nous voulons […] tendre vers le recyclage de 100% du plastique d’ici 2025.” écrit Edouard Philippe sur Twitter le 28 avril dernier. Fort de cette volonté gouvernementale, l’ADEME a récemment mis en place le dispositif ORPLAST, ou Objectif Recyclage PLASTiques. L’objectif d’ORPLAST est de soutenir le recyclage par l’aval de la filière, en créant une augmentation des volumes de matières premières recyclées (MPR) consommés. Dans le cadre de ce dispositif, un appel à projet a été lancé et Armor, au travers de son projet baptisé FIL’REC, compte parmi les 26 lauréats.

FIL’REC, un projet intégrant des matières plastiques recyclées

Armor s’est lancé sur le marché de l’impression 3D à travers son offre Kimya : il produit et commercialise une gamme de filaments 3D éco-conçus, issue du recyclage de pots de yaourts. C’est donc tout naturellement qu’Armor a répondu à l’appel à projet d’ORPLAST. Le projet d’Armor, baptisé FIL’REC, s’étend sur une durée de 3 ans. Il a pour objectif d’intégrer de manière pérenne des matières plastiques recyclées à hauteur de 40% à 100% dans les filaments 3D Kimya produits ou en cours de développement. « L’économie circulaire fait partie des engagements d’Armor en matière d’innovation sociétale. Ce projet avec l’ADEME pour le recyclage des plastiques nous permet d’associer encore plus impression 3D et écologie. Nous souhaitons par ce projet initier une coopération continue avec l’ADEME dans de nombreux domaines » commente Hubert de Boisredon Président-Directeur général d’Armor.

ORPLAST : soutenir ceux qui luttent contre le gaspillage du plastique

Le soutien qu’ORPLAST apporte aux lauréats se traduit par une aide aux études et à l’investissement pour adapter les processus de fabrication à l’utilisation de matières plastiques issues du recyclage. Plus concrètement, FIL’REC bénéficiera de la subvention de l’ADEME pour lever certains freins technologiques liés à l’utilisation de matières plastiques recyclées. Armor espère ainsi accélérer le développement de sa gamme de filaments Kimya éco-conçus et proposer des matériaux d’impression plus durables.

*ORPLAST vise à soutenir financièrement l’intégration de matières plastiques recyclées par les plasturgistes ou transformateurs qui effectuent la transformation de la matière première en produits en prenant en compte les contraintes techniques réelles pour adapter les systèmes productifs à l’intégration des MPR (Matières Premières Recyclées).

Contact presse :
Gratiane Sametin
GIOTTO – CRÉATEUR DE RÉSEAUX
24 RUE D’AUMALE – 75009 PARIS
01 48 74 18 62 / 06 62 30 89 24
[email protected]