Communiqué de presse -ARMOR 3D lance la Kimya Factory et renforce son positionnement sur le marché de la fabrication additive

A l’occasion de Formnext, salon international des technologies de fabrication additive, l’industriel ARMOR à travers sa marque Kimya présente la Kimya Factory : une offre unique sur le marché de la fabrication additive qui permet à ARMOR 3D de fournir à ses partenaires industriels un produit fini à valeur d’usage à partir de ses propres matériaux. La nouvelle offre s’appuie sur le succès du Kimya Lab qui continue de fournir des matériaux haute performance dans un marché en forte hausse.

Lancement de la Kimya Factory by ARMOR : du développement de matériaux haute performance à la production de pièces finies

ARMOR 3D lance la Kimya Factory : s’appuyant sur le succès de la fabrication des matériaux sur mesure du Kimya Lab, la Kimya Factory a pour but d’apporter au marché une solution de production de pièces en petites séries à valeur d’usage pour les industriels, une première sur le marché de l’impression 3D FDM/FFF.

« Notre offre de R&D couplée à la production de pièces finies nous permet de répondre à 100% au cahier des charges de nos clients. Nous fabriquons un produit fini avec des matières performantes directement issues de notre R&D nous permettant ainsi de répondre aux normes de certification par secteur d’activité. »

détaille Pierre-Antoine Pluvinage, Directeur Business Development chez Kimya – Additive Manufacturing by ARMOR. L’industriel répond ainsi à une demande forte de ses partenaires qui ne souhaitent pas toujours intégrer la production au sein de leurs propres services mais cherchent à garantir la qualité de la pièce à travers le matériau.

Kimya Lab : succès du filament PEKK-A dans un marché industriel en forte demande

Exemple phare du Kimya Lab, le filament PEKK-A Kimya (PolyEtherKetoneKetone) développé à partir du KEPSTAN® PEKK d’ARKEMA a été lancé en 2018 et répond à des demandes croissantes du marché : thermoplastique de très haute performance qui répond parfaitement aux challenges des différents marchés industriels ainsi qu’aux contraintes de l’impression 3D, il est conçu pour résister à de fortes températures (150°C), résiste aux abrasions, aux produits chimiques et est retardateur de flamme. Disponible en deux diamètres : 1,75 mm et 2,85 mm, il est homologué par les fabricants de machines 3D AON3D, miniFactory, 3DGence et 3NTR.

« Le filament PEKK-A Kimya, fabriqué à partir du copolymère KEPSTAN® PEKK d’Arkema, offre de très hautes performances adaptées aux applications techniques les plus exigeantes. Par ailleurs, contrairement au PEEK, qui est moins adapté au process de la fabrication additive, le PEKK-A Kimya a la particularité de très bien s’imprimer. » explique Pierre-Antoine Pluvinage. Les secteurs ferroviaires, automobiles ou encore de l’aéronautique sont en tête des demandes du filament PEKK-A pour leurs applications industrielles. « La chimie unique du PEKK Kepstan® nous a permis de développer un matériau innovant à très haute résistance mécanique et thermique spécifiquement adapté à la fabrication additive. Le Kepstan® PEKK présente également, au-delà de sa résistance intrinsèque aux flammes, de très bonnes propriétés d’isolation électrique qui le positionnent comme un matériau de choix pour l’impression de pièces de très haute performance» déclare Adrien Lapeyre, Global Market Manager 3D Printing Solutions by Arkema.

Par ailleurs, ARMOR 3D confirme l’arrivée de nouveaux filaments PEKK : le PEKK-SC en semi-cristallin offrant une résistance à de très hautes températures (260°C) et le PEKK-ESD Carbon qui est une version améliorée du PEKK Carbon.

Enfin, du côté de Kimya Materials, deux nouveaux filaments innovants font leur entrée : le filament PEBA-S Kimya (flexible élastomère) conçu pour des applications nécessitant légèreté, nervosité et propriétés à froid comme le secteur sportif. Ce dernier est fabriqué à partir des élastomères PEBAX® conçu en co-développement avec Arkema. Et l’ABS-ESD Kimya (Electro Static Discharge) conçu pour des applications requérant une protection contre les décharges électrostatiques.

Contact presse :
Laure de Salins (Giotto)
06 66 27 21 62 / [email protected]