Choisir son filament d’impression 3D

Se lancer dans l’impression 3D implique bien évidemment de choisir son imprimante 3D mais pas que… Opter pour le bon matériau est également une étape importante pour réaliser des impressions optimales. Mais face à tant de choix de filaments, de plastiques différents et de caractéristiques, il peut être difficile de s’y retrouver. Armor 3D vous donne quelques conseils pour bien choisir votre filament 3D et les questions clés à se poser avant d’acheter une bobine !

 

Le choix de votre filament d’impression sera bien évidemment corrélé à l’imprimante 3D possédée. Chaque machine a ses spécificités et n’accepte pas tous les filaments disponibles sur le marché. Il faut donc bien prendre en compte certaines caractéristiques de votre imprimante 3D avant de choisir le matériau. Pensez donc à vérifier :

  • Le diamètre du filament toléré. Celui-ci est souvent de 1,75 mm mais il peut aussi être de 2,85 mm.
  • Le matériau de la buse d’impression qui influe sur le type de filament à privilégier. Les buses en laiton sont les plus utilisées et permettent d’imprimer des matériaux communs comme le PLA, ABS et le nylon par exemple. Si vous souhaitez utiliser des matériaux abrasifs ou corrosifs, il vaut mieux opter respectivement pour une buse en acier trempé ou une buse en acier inoxydable.

 

 

  • La température maximum de l’extrudeur de l’imprimante car chaque filament fond à une chaleur plus ou moins élevée. Le PLA par exemple a une température d’impression comprise entre 190 et 230°C tandis que celle de l’ABS se rapproche plutôt de 230 – 260°C.
  • La présence d’un plateau chauffant : pour certains filaments, il est conseillé d’avoir un plateau chauffant afin d’éviter le phénomène de décollement de la pièce. C’est le cas de l’ABS par exemple ou encore de l’ASA.

 

Le choix de son filament ne dépend pas que des caractéristiques techniques de l’imprimante 3D : il est aussi lié aux impressions que l’on souhaite réaliser, que ce soit d’un point de vue esthétique, mécanique mais aussi d’usage.

 

Les propriétés mécaniques  

En effet, si vous souhaitez obtenir une pièce solide et résistante aux chocs, privilégiez plutôt des filaments de Polycarbonate ou de l’ABS. En revanche, si vous voulez un objet flexible ou semi-rigide, il existe des matériaux à base de TPU ou TPE qui vous permettront d’obtenir des pièces que vous pouvez facilement déformer. Il est donc capital de savoir à quoi servira la pièce imprimée en 3D avant de choisir son filament. Par exemple, si elle est en contact avec des aliments, choisissez un filament à base de PET.

 

Les propriétés esthétiques

Il est important de savoir quel rendu final on souhaite obtenir : est-ce qu’on veut un rendu mat ou brillant ? Est-ce que ma pièce doit être lisse ? Est-ce que je souhaite que ma pièce soit translucide ? Ces questions vont bien évidemment jouer sur le choix du filament d’impression 3D. On retrouve aujourd’hui une diversité de matériaux hybrides composés généralement d’une base de PLA et d’un autre matériau comme le bois, le bambou, le liège, la brique, le ciment qui offrent un tout autre aspect au filament et donc un rendu final différent, que ce soit en termes de couleur et de texture.

 

Au delà de la couleur et de la texture, demandez-vous quel niveau de détails vous souhaitez obtenir ainsi que la qualité de surface voulue. Par exemple, plus les couches d’impression seront fines, moins elles seront visibles.

 

Une impression 3D réalisée à partir d’un filament à base de bois

 

Les propriétés environnementales

Enfin, le choix du filament d’impression est également corrélé à l’environnement dans lequel a lieu l’impression. Lorsqu’ils sont fondus, certains plastiques émettent des COV toxiques qui peuvent être dangereux sur le long terme dans un environnement fermé. C’est pourquoi il est recommandé pour ce type de filament d’utiliser une imprimante 3D à enceinte fermée, ou d’imprimer à l’extérieur – c’est le cas par exemple de l’ABS. Il faut également vérifier si votre filament est sensible à l’humidité et s’il faut le conserver dans un environnement sec. Faites attention également à sa résistance à l’eau. Enfin, regardez si le filament émet des odeurs ou non : dans une pièce à vivre, on optera davantage pour du PLA, PHA ou du PET.

 

Les conseils d’Armor 3D

Afin de trouver le filament d’impression le plus adapté à vos besoins, Armor 3D vous conseille d’en tester plusieurs. Comparer différents filaments est le meilleur moyen de se rendre compte des possibilités qu’ils offrent et de ce qu’on a réellement besoin. Testez également différents paramètres d’impression : jouez sur la température d’extrusion, la vitesse d’impression, l’utilisation de supports, etc. Le prix du filament ne devrait pas être un critère de choix déterminant : il vaut mieux opter pour une bobine un peu plus chère pour garantir une meilleure qualité d’impression.

 

 

Enfin, si vous débutez dans l’impression 3D, nous vous conseillons d’opter pour un filament 3D PLA qui est le plus facile à imprimer. C’est un des matériaux les plus répandus sur le marché de l’impression 3D plastique et qui offre de très bons comportements lors de l’impression, un post-traitement facile et un large choix en termes de couleurs. En plus, c’est un matériau biodégradable, plus écologique que l’ABS par exemple, un autre plastique très utilisé en impression 3D FDM.

 

Si vous ne savez pas quel filament choisir ou que vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à contacter notre service commercial qui saura vous indiquer le matériau adapté à vos besoins!