ARMOR accompagne Airbus dans ses process de fabrication additive

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace ouvre ses portes au Bourget : ARMOR sera présent sur le pavillon Région Pays de la Loire avec ses matériaux Kimya et une machine miniFactory. Nous présenterons notre nouveau filament, le PEI-9085, particulièrement adapté au secteur aéronautique. Cet évènement est aussi une occasion de retrouver de nombreux acteurs du secteur aéronautique et voir comment ils intègrent la fabrication additive dans leur activité. C’est le cas du géant Airbus qui utilise depuis quelques années déjà les technologies 3D pour créer différents prototypes et pièces, à la recherche d’applications innovantes et performantes. Le groupe avait d’ailleurs présenté un prototype de buse à air imprimé en 3D en 2017 pour le système de climatisation de la cabine des passagers de l’Airbus 330neo.

 

Depuis, les besoins ont évolué : Airbus a fait appel à ARMOR afin de mieux qualifier leurs matériaux d’impression 3D dans une optique de standardisation du processus de fabrication additive. Marc Carré, en charge de l’innovation au Protospace de Saint-Nazaire, nous a expliqué comment les filaments Kimya ont permis au groupe d’aller plus loin en termes de prototypage rapide et de rationalisation des étapes d’impression 3D.

 

Bonjour Marc, pouvez-vous vous présenter et votre lien avec l’impression 3D chez Airbus ?

Je travaille chez Airbus depuis 20 ans. Mon parcours professionnel a été varié entre service outillage, gestions des maquettes numériques de l’A320 et A330… et aujourd’hui je suis au ProtoSpace de Airbus Saint Nazaire.  Depuis 4 ans, je travaille avec la fabrication additive et je réalise tous types de prototypes grâce à cette technologie.

 

Les ProtoSpace existent depuis 2014 chez Airbus : ce sont des espaces ouverts à tous les employés, visant à développer leur créativité et esprit d’innovation. Ils sont composés d’un espace de conception et d’un laboratoire de prototypage où ils ont accès à différentes technologies comme la réalité virtuelle, des scanners 3D ou encore des imprimantes 3D.

 

Marc Carré (crédits photo : Airbus)

Quels étaient vos besoins chez Airbus en termes de fabrication additive ?

Nous avons besoin de standardiser le process de fabrication additive au sein de notre établissement, cela passe par la qualification de matière.

 

Vous avez ensuite travaillé avec ARMOR : quels matériaux d’impression 3D Kimya avez-vous testés ?

Nous avons qualifié le PLA-HI et le PETG-S. Actuellement, nous testons des matériaux plus techniques comme le PETG Carbon avant d’aller vers les PEI et PEEK. Nous leur avons demandé un conditionnement spécifique pour une meilleure utilisation de nos machines.

 

Avec quelles imprimantes 3D travaillez-vous aujourd’hui ? Quelles sont les applications créées ?

Nous travaillons avec des imprimantes à dépôt de matière fondue de différentes marques comme Raise3D, Volumic et aussi Lynxter. Nous réalisons des prototypes pour tous nos services en interne.

 

A gauche, un prototype de tuyauterie air imprimé en 3D avec le PETG-S Kimya – à droite, un fuselage pour maquette imprimé en 3D avec le PLA-HI Kimya (crédits photo : ProtoSpace Airbus)

Quelles performances attendez-vous de l’impression 3D ?

Nous attendons de pouvoir réaliser des prototypes rapidement avec une qualité tant au niveau tolérancement, esthétisme et résistance.

 

Finalement, votre partenariat avec ARMOR vous a-t-il permis de décupler ces performances ?

Grâce à ARMOR et à son offre Kimya, nous avons un interlocuteur avec lequel nous pouvons partager nos problématiques, et ensemble trouver des solutions. C’est très important pour nous de pouvoir nous reposer sur un fournisseur compétent et à proximité.

 

Prototype tuyauterie air imprimé avec le PLA HI Kimya (crédits photo : ProtoSpace Airbus)

 

Retrouvez les filaments Kimya dans le Hall 4 – stand F45 et venez découvrir notre tout nouveau matériau PEI-9085 hautes performances ! N’hésitez pas à contacter notre service commercial si vous avez des questions.

 

*Photo de couverture : diffuseur d’air cabine imprimé en 3D par Airbus